Luce Péclard

Péclard, Luce

Luce Péclard est née à Pailly (Vaud) où elle vit actuellement. Après sa formation commerciale à Yverdon, La Chaux-de-Fonds et Londres, elle a mené de front une carrière de journaliste et de secrétaire de direction. Elle a tenu une chronique littéraire dans divers journaux genevois et vaudois. Luce Péclard a publié deux récits et dix-huit recueils de poésie. En 1991, elle a fondé les Editions du Madrier. En 2008, elle a obtenu le Prix de poésie européen francophone Léopold Sédar Senghor.

 

Bibliographie

  • Poésie. État de grâce, poèmes illustrés de 18 personnages poétiques d'Ingrid Ulla Mehlhart, Pailly, Editions du Madrier, 2016.
  • Le Chevalier-Aigle. Poème précolombien, www.editions-muse.com, Muse, 2015.
  • La Force de l’élan. Poésies, préface de Gil Pidoux, Illustration de couverture de José Barrense-Dias, Pailly, Editions du Madrier, 2014.
  • Pars si tu peux. Poèmes, préface et illustrations de Jacques Herman, Pailly, Editions du Madrier, 2012.
  • Le Feuil. Poèmes, préface de Jacques Herman, illustration de Jafar Rouhbakhsh, Pailly, Editions du Madrier, 2010.
  • Le Gué des jours. Quatrains, semainier poétique, philosophique et symbolique, Pailly, Editions du Madrier, 2008.
  • La Sentinelle dit. Sonnets, préface de Claude Martingay, Pailly, Editions du Madrier, 2006.
  • Sonnets invitatoires, préface de Pierre-Marie Pouget, 6 tableaux de Michel Bénard, Pailly, Editions du Madrier, 2004 (, , 2006).
  • La Poésie peinte - La Peinture dite. 22 poèmes sur 22 tableaux de Myriam Gerber, Pailly, Editions du Madrier, 2002.
  • Livre d’Heures. Couronne de sonnets, préface de Pierre-Marie Pouget, 16 tableaux de Michel Bénard, Pailly, Editions du Madrier, 2001 (, , 2001, 2008).
  • Vaste ciel. 36 sonnets, préface de Paule d'Arx, Pailly, Editions du Madrier, 1997.
  • Champ libre. 36 sonnets, préface et postface d'Anouchka von Heuer, Pailly, Editions du Madrier, 1996.
  • L’Arbre de Napoléon. Nouvelle, Genève, Éditions de l'Émeraude, 1993.
  • L’Étoile Solitude. Poèmes, Pailly, Editions du Madrier, 1992.
  • Le Détour Souabe. Récit, Bière, Cabédita, 1989.
  • Racines avides. Poèmes, dessins de Christian Kull, Genève, Poésie Vivante, 1985.
  • Sortilèges d’enfance / Ferventes saisons. Récit, réédition augmentée, dessins de Christian Kull, Genève, Poésie Vivante, 1985.
  • Pèlerin sur la terre. Poèmes, préface de Daniel Anet, gravures de J. Dumur-Fischer, Moutier, Editions de la Prévôté, 1975.
  • Le Veilleur d’aurores. Poèmes, dessin de Maurice Redard, Genève, Perret-Gentil, 1969.
  • Seuil. Poèmes, La Chaux / Cossonay, Fernand Parisod, 1968.
  • Comprendre. Poèmes, Genève, Perret-Gentil, 1966.
  • Les Aubes à venir. Poèmes, préface de Claude Aubert, hors-texte de Maurice Redard, Genève, Perret-Gentil, 1964.
  • Sortilèges d’enfance. Récit, Paris, Nouvelles Editions Debresse, 1961.
  • Fourr’z'y tout. Poèmes, Neuchâtel, Au Bouquin d'Or, 1956.
Le Chevalier-Aigle (Saarbrücken, Muse, 2015)
Le Chevalier-Aigle (Saarbrücken, Muse, 2015)

Le Chevalier-Aigle se base sur le livre du grand historien d'art genevois Henri Stierlin L’Or et la cendre dédié aux Précolombiens et paru en 1991 chez Arthaud à Paris. Après lecture du manuscrit en 2013, M. Stierlin s’exprime: «J’ai lu d’un trait votre beau texte inspiré par le sort des Précolombiens. C’est un hymne qui porte l’enseignement de civilisations nous confirmant dans l’idée qu’elles sont désormais mortelles, comme la nôtre le sera tôt ou tard. Je comprends que malgré leur étrangeté ces arts et leurs auteurs vous aient séduite. J’admire l’approfondissement qui est le vôtre pour ces civilisations nées dans un autre monde, sans contact avec les peuples d’Egypte ou de Mésopotamie, et sans racine avec nos ressources matérielles et nos sources culturelles et religieuses.» Tout ce qu’on peut commémorer là est la rencontre avec un homme différent qui a suivi une évolution totalement indépendante de celle des Européens de la Renaissance, constitué un patrimoine considérable et élaboré une vision originale de l’homme, que les Espagnols foudroyèrent… Le Chevalier-Aigle réaffirme la résurgence actuelle des nations indiennes et de leurs droits ancestraux.