Trésors de la littérature suisse

Cet ouvrage est le fruit d’une sélection personnelle, au sens étymologique d’anthologie. Un beau «choix de fleurs» puisque anthos en grec signifie «fleur» et legein «choisir». Il ne prétend pas être exhaustif et n’inclut pas nécessairement les textes considérés comme les plus «importants» de la littérature helvète ou même les textes «fondateurs» de cette littérature : les trésors présentés ici, puisque c’est le mot retenu pour le titre, ont été choisis pour leur poésie, leur saveur, leur musicalité, leur humour, leur fantaisie, leur profondeur ou leur sujet, représentatif, à nos yeux, de certains aspects de la Suisse. Le texte le plus ancien de ce recueil, celui de Thomas Platter, écrivain valaisan de langue allemande, date du XVIe siècle, le plus récent, celui d’Arno Camenisch, écrivain romanche, a été publié en 2009.

(Présentation du livre, L'Aire)